Régates du CVJ

Belle édition du Loup 2010


Une très belle édition de la régate du Loup s’est courue ce 21 Août 2010. Un vent mollissant de Sud Ouest a permis aux concurrents d’effectuer la totalité des parcours prévus par l’organisation. Le directeur de course, Guillaume Vallée, venu de l’Association Nautique Hautaise, entraîna la cinquantaine de bateaux, venus de nombreux clubs de la région, dans une course vers le Loup, puis le Videcoq pour les plus gros des catamarans.

La ligne de départ, mouillée juste devant le CVJ, est délimitée par l’habitable de Florence, descendu de Granville « La Tarantelle » et une bouée à fanion noir. Le premier départ lance la douzaine de dériveurs (420, 470, jet, ponant) ainsi que la vingtaine de petits catamarans. Cinq bateaux du CRNG sont présents, de nombreux bateaux sont venus de Saint Martin de Bréhal, Hauteville, Carolles ou Omaha Beach. Cinq, quatre, un ! Le départ est donné, tous les bateaux s’élancent dans un vent de plus en plus mollissant.

Le deuxième départ, donné 15 minutes plus tard lance, lui, les gros catamarans, qui rattrapent dès la bouée de Carolles les bateaux les plus lents. Tous se dirigent ensuite vers la tourelle du Loup devant Granville. Le 470 Le Berre-Lefranc se détache dans la catégorie dériveurs. Pour les Formule 18, l’équipage Walhain-Pelissier fait la course en tête mais se fait coiffer sur la ligne d’arrivée par son ancien bateau, tout récemment vendu aux frères Daval, qui ont rapidement appris à maîtriser leur nouvelle monture et qui emportent, pour quelques secondes, cette édition 2010.

La remise de prix s’est déroulée sous le soleil et les concurrents ont reçu des lots de nos nombreux partenaires jullouvillais ainsi que de la Société Générale. Un remerciement aux deux zodiacs d’Avis de Grand Frais qui ont contribué à la sécurité des concurrents.

La soirée s’est prolongé dans une ambiance festive avec le dîner annuel du club, préparé par Emilie Walhain, qui a permis à tous de passer un excellent moment ensemble après la dernière régate de la saison jullouvillaise.

Laisser un commentaire